Accueil / Astuces photo / Comment faire des photos noir et blanc

Comment faire des photos noir et blanc

La photographie noir et blanc, qui fait partie de l’époque argentique, est devenue très populaire avec le numérique car elle offre une vision intemporelle sur de nombreux sujets mais aussi sur l’environnement.

Cette perception monochrome du monde incarne aujourd’hui une forme d’art à part entière en photographie.

La couleur, quant à elle, peut parfois agir comme source de distraction dans une image, et ne pas correspondre au sujet ou à l’ambiance de la scène.

Même si de nombreuses photos fonctionnent aussi bien en couleur qu’en noir et blanc, souvent, une photo monochrome paraît plus captivante qu’une image prise en couleur.

Photo by Luke Austin
Photo by Luke Austin

D’un point de vue artistique, une image noir et blanc est souvent perçue comme une interprétation, contrairement à la couleur.

La supprimer peut aider à recentrer l’attention du spectateur sur des éléments importants dans l’image, en mettant en évidence des textures, des formes et révéler certains détails passés inaperçus en couleur.

Pour faire de belles photos noir et blanc, il n’y a pas de secrets, mais quelques astuces et notions simples à connaître.

L’objectif de cet article est donc de vous aider à repérer les éléments à prendre en compte au moment de la prise de vue.

Apprendre à voir le monde en noir et blanc

La plus grande difficulté est de percevoir votre sujet sans couleurs à la prise de vue.

Être capable de visualiser une image monochrome à travers le viseur de votre appareil photo est la clé pour réussir vos photos noir et blanc.

Pour cela, vous devez être un excellent observateur, en particulier sur les écarts de lumière, les ombres, les textures, les contours, les lignes, les motifs et les formes.

photo-noir-et-blanc
Giuseppe Milo

Pour vous aider à mieux distinguer le rendu de ces éléments, je vous recommande d’utiliser le réglage monochrome de votre appareil photo.

Cet outil est d’une efficacité redoutable pour exercer votre oeil à voir en noir et blanc dès la prise de vue.

Cela consiste à obtenir une prévisualisation en noir et blanc sur l’écran arrière. Cette astuce est simple mais très pratique à l’usage.

Mais attention, vous devez absolument travailler au format raw, dans le but de conserver les informations de couleurs enregistrées au moment de la prise de vue. Cela est très important pour obtenir une belle image noir et blanc au post-traitement.

Si vous travaillez au format JPEG, retenez que toutes les informations de couleurs sont définitivement perdues avec le réglage monochrome.

C’est à dire que ce que vous voyez à l’écran, le sera aussi sur vos photos JPEG, enregistré sur la carte mémoire, sans possibilité de retrouver la couleur.

Si votre appareil photo le permet, je vous recommande de photographier en RAW + JPEG.

L’importance du contraste et de la lumière en photo noir et blanc

Pour rappel, le contraste est la différence de luminosité entre les parties les plus claires et les plus foncées d’une image. Retenez qu’il joue un rôle très important en photographie noir et blanc.

C’est lui qui permet de créer une atmosphère inquiétante ou sereine, en fonction d’une lumière douce ou dure mais aussi grâce aux ombres, lignes, formes, motifs, textures etc…

image-noir-et-blanc-atmosphere
Giuseppe Milo

Une photographie noir et blanc très contrastée dégage une impression de force grâce à l’écart important des tons. À l’inverse, une photo peu contrastée aspire un sentiment de douceur.

À ne pas confondre avec une image qui manque de contraste, car là, ce n’est plus une image en noir et blanc, mais une photo à l’aspect grisâtre, ne procurant aucun ressenti particulier.

Pour bien comprendre ce qu’est le contraste, vous devez savoir différencier la plage tonale du contraste tonal.

La plage tonale ou dynamique dépend du capteur de votre appareil photo, elle détermine l’étendue des tons entre les zones les plus claires aux plus foncées.

En noir et blanc, ce sont les nuances de gris qui sont représentés dans cette latitude d’exposition.

La hauteur de chaque pic dans l’histogramme va déterminer le niveau de contraste tonal de l’image.

Par exemple, un trop fort contraste va produire un pic élevé dans les tons les plus clairs et dans les tons les plus sombres de la plage tonale, représentant un histogramme en forme de U.

C’est pourquoi vous devez vérifier régulièrement l’histogramme de vos photos pour contrôler l’étendue de la plage tonale dans le but d’obtenir de bons contrastes.

En photographiant directement en noir et blanc grâce au réglage monochrome de votre appareil photo, vous vous assurez de voir le contraste dans l’image.

Je vous conseille également de régler l’intensité de celui-ci dans le menu pour obtenir plus de caractère à vos images selon le rendu souhaité. Rappelez-vous qu’en photographiant au format RAW, ce réglage est réversible dans votre logiciel.

photo-noir-et-blanc-lignes-junichi-hakoyama
Photo by junichi hakoyama

La lumière quant à elle, reste l’élément indispensable pour obtenir une image noir et blanc de qualité. Apprenez à l’analyser et en tirer parti lors de vos prises de vue.

Vous devez être attentif à la direction de la lumière et aux ombres qu’elle procure, mais également savoir distinguer la lumière diffuse de la lumière dure.

image-en-noir-et-blanc-neige-paysage-tomas-vocelka
Photo by Tomáš Vocelka

Par exemple, un ciel nuageux diffuse une lumière douce, procurant un faible contraste. À l’inverse, la lumière directe du soleil, plus délicate à gérer, crée de forts contrastes au plus elle est haute dans le ciel.

À vous de déterminer le type de contraste en fonction de votre sujet pour savoir à l’avance quel rendu noir et blanc vous souhaitez obtenir.

L’influence de la couleur sur le rendu noir et blanc

Définie par trois composantes (TSL), la couleur joue un rôle très important dans le contraste des tonalités après la conversion d’une photo en noir et blanc. La première est la teinte, qui est tout simplement le nom de la couleur, comme le rouge, le vert ou le bleu.

Vient ensuite la saturation qui indique l’intensité de la couleur. Enfin la luminosité fait référence à la quantité de blanc ou de noir qui est mélangé à la couleur.

Ces deux dernières composantes déterminent le contraste tonal et prennent tout leur sens pour la conversion noir et blanc.

Nous sommes tellement habitué à voir en couleur, qu’il nous est difficile de percevoir les nuances de gris.

Pour bien comprendre, prenons un exemple très simple ; le rouge et le bleu sont deux couleurs complètement différentes, mais lors du passage en noir et blanc, à saturation et luminosité égale, elles auront une nuance de gris similaire.

Étonnant n’est-ce pas ? Regardez plutôt l’image d’arild_storaas « avant/après » la conversion.

Vous l’aurez compris, pour faire varier le contraste tonal, il faut jouer sur la saturation et la luminosité.

La conversion noir et blanc au post-traitement

Comme souvent en post-traitement, il existe différentes techniques, et c’est également le cas pour convertir une photo en noir et blanc.

Le premier conseil que je puisse vous donner est éviter d’effectuer une simple désaturation de votre image, car la moyenne des couches RVB effectuée lors du passage en noir et blanc, rendrait votre image grise et plate.

Préférez l’utilisation du mélangeur de couches, vous obtiendrez des nuances de gris beaucoup plus riches et subtils.

En complément, vous pouvez également ajuster le contraste à l’aide des niveaux et des courbes. Tout est une question de dosage bien évidemment.

Tous ces réglages sont disponibles dans les principaux logiciels de traitements d’images, tel que Lightroom ou Photoshop pour ne citer qu’eux.

Afin de rendre vos photos noir et blanc encore plus percutantes, je vous recommande fortement de télécharger Silver Efex Pro, spécialisé dans la conversion noir et blanc.

Enfin, si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur la photographie noir et blanc, de la prise de vue au post-traitement, je vous conseille cet excellent livre.

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à réussir vos photos noir et blanc. N’hésitez pas à partager sur vos réseaux et commenter cet article pour dire quels sont vos blocages 😉

Une petite note svp 🙂

Regardez aussi

Comment photographier l’automne et ses couleurs

Chaque année, l’automne est la saison idéale pour faire de belles photos. C’est même l’un des meilleurs …

Comment photographier un feu d’artifice

Chaque année, le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet vous offre l’opportunité de faire de …