Chaque année, le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet vous offre l’opportunité de faire de belles photos. Tout l’été, de nombreuses autres occasions vous permettront encore de vous améliorer lors de ces spectacles pyrotechniques.

Quoi qu’il en soit, vous verrez qu’il n’est pas vraiment difficile de réussir ses photos de feux d’artifices à condition de savoir la théorie. Voyons ensemble quelques conseils à prendre en compte pour vous aider à réussir de bonnes photos de feux d’artifices.

Trouver le bon emplacement pour réussir ses photos de feux d’artifice

feux-artifice-batiments

Fireworks from our Balcony by Tyler Ingram

Si vous êtes mal placé alors que le spectacle a commencé, vous n’aurez pas le temps de vous déplacer pour changer d’endroit.

Pour espérer faire de meilleures photos le soir du feu d’artifice, je vous conseille d’arriver assez tôt sur les lieux afin de repérer l’endroit parfait où vous devrez vous installer.

L’idéal serait de faire le repérage lorsqu’il fait encore jour.

Ensuite, vous devez savoir d’où seront lancés les fusées. À partir de cette information, cherchez un endroit avec une vue dégagée sur le ciel.

Comme vous le savez, les spectacles pyrotechniques sont généralement bondés de monde, c’est pourquoi il est nécessaire de déterminer l’emplacement idéal pour vous assurer que personne et qu’aucun élément gênant ne perturbe votre composition.

De plus, vous ne devez pas nécessairement être à proximité de l’endroit d’où seront tirés les feux pour réaliser vos photos. Gardez-en tête que plus vous serez proche, plus il vous faudra un angle important. Vous prenez le risque d’avoir des gerbes en dehors du cadre.

Il est donc préférable de rester assez éloigné, ce qui vous permettra au passage, d’intégrer plus facilement certains éléments du paysage dans vos images.

Vous devez aussi prendre garde au vent. En effet, dès lors des premiers lancements, les feux d’artifice produisent de la fumée qui risque d’altérer les couleurs et la netteté de vos photos si le vent vous arrive de face.

Enfin, essayez de trouver un point de vue unique auquel personne n’ai déjà pensé 😉

Vous pouvez par exemple vous placer près d’une étendue d’eau qui reflète les feux d’artifice ou trouvez un endroit en hauteur, là où les feux d’artifice sont au niveau des yeux (sur un toit, un balcon ou un pont).

photographier-feu-artifice-reflets-eau

The exploding sky by Miroslav Petrasko

Faites preuve de créativité et allez où la plupart des gens ne vont pas. Vous comprendrez alors pourquoi la reconnaissance des lieux est importante dans ce cas là 😉

Le matériel pour photographier un feu d’artifice

  • Un appareil photo capable de faire des photos en pose longue et de travailler en mode manuel. A défaut, certains appareils photos ayant le mode scène « feux d’artifice » pourront s’en servir mais sans avoir la garantie d’un contrôle total de l’exposition aléatoire pour ce genre de prise de vue.
  • Un objectif grand-angle dans la majorité des cas. Prévoyez le pare-soleil pour protéger la lentille frontale mais aussi pour éviter de faire passer les lumières parasites.
  • Un trépied stable s’avère indispensable pour obtenir des photos nettes sans flous de bougé. Vous allez utiliser des vitesses d’obturations lentes, ce qui vous oblige à stabiliser impérativement votre appareil photo. Pour gagner en stabilité, il n’est pas nécessaire de déployer entièrement toutes les branches du trépied ainsi que sa colonne centrale. Choisissez un endroit stable pour le poser et lestez-le si besoin. Si vous n’avez pas de trépied, vous pouvez utiliser un sac de riz ou toute autre surface plane.
  • N’oubliez pas le plateau rapide qui vient se visser sous l’appareil photo pour le fixer ensuite à la rotule du trépied.
  • Un déclencheur avec ou sans fil. Pas indispensable mais je vous le recommande fortement pour éviter les vibrations dues au déclenchement mais surtout pour l’utiliser avec le mode BULB. Vous pouvez vous procurer une télécommande compatible avec de nombreux appareils photo en cliquant ici.
  • Au moins deux cartes mémoires vides (j’inclue celle de secours).
  • Une batterie bien chargée et une de secours également.
  • Le flash doit rester dans son logement, à moins que vous ne vouliez éclairer un premier plan très intéressant. Dans la majorité des cas, il est inutile pour ce type de prise de vue. Partez du constat qu’éclairer de la lumière, ça n’a pas de sens…
  • Une lampe de poche par contre peut vous aider à faire et vérifier vos réglages dans l’obscurité.
  • Un bout de tissu noir mat assez épais de préférence. Vous verrons l’utilité de cet accessoire un peu plus bas dans l’article.

Les réglages de prises de vues pour faire de belles photos de feux d’artifices

Fireworks by Colink

Fireworks by Colink

Lorsque vous êtes à votre emplacement, il est temps d’installer votre matériel et de passer aux réglages pour être enfin prêt à prendre de belles photos de feux d’artifice.

Installation et vérification

  • Mettez en place votre trépied et fixez votre appareil photo sur sa rotule, ou posez le sur une surface stable si vous n’en avez pas. Il ne devra en aucun cas bouger lors de la prise de vue.
  • Désactivez la stabilisation de votre appareil photo et/ou de votre objectif si celui-ci en est pourvu.
  • Désactivez le flash.
  • Connectez votre télécommande.
  • Jetez un oeil dans le viseur pour ajuster le cadrage et vérifiez que l’horizon est bien droit.

Réglage de la mise au point

Lorsqu’il fait nuit et donc dans ces circonstances, l’appareil photo aura beaucoup de mal à faire la mise au point correctement. C’est pourquoi vous devez désactiver l’autofocus sur celui-ci ainsi que sur votre objectif afin de passer en mode de mise au point manuelle. Pour cela, tournez la bague de mise au point légèrement avant le signe infini et ne touchez plus à rien.

Les paramètres d’exposition pour la prise de vue

Tout d’abord, vous devez savoir que la luminosité d’un feu d’artifice varie selon :

  • Le rythme plus ou moins soutenu des fusées qui explosent dans le ciel.
  • Les gerbes qui se superposent.
  • Les couleurs des feux d’artifices. Elles n’ont pas toutes la même intensité lumineuse. Les couleurs les plus lumineuses seront le blanc, suivi du vert et du rouge. Enfin les moins lumineuses seront le bleu, le violet et la couleur dorée.
photo-feu-artifice-rouge

Big Bay Boooooom! (Explored) by Wenjie Qiao

Maintenant que vous savez ça, passez en mode manuel sur votre appareil photo.

Réglez la sensibilité de votre appareil photo au minimum. Celui est stabilisé sur trépied, il est donc inutile d’augmenter les isos.

Vous devez savoir que ce paramètre a une influence sur la lumière ambiante ainsi que sur l’exposition des gerbes du feu d’artifice. Je vous conseille de ne pas trop toucher à ce paramètre pour ne pas gâcher la qualité d’image mais plutôt utiliser l’ouverture du diaphragme.

Similaire à la technique d’exposition au flash, l’ouverture du diaphragme et la sensibilité sont les deux paramètres qui vont influer le plus sur l’exposition des trainées lumineuses du feu d’artifice.

Pour commencer, choisissez une valeur d’ouverture de F/11. En fonction de la luminosité des gerbes, ouvrez le diaphragme si votre photo est sous-exposée ou fermez-le dans le cas inverse.

Vérifiez l’histogramme sur votre appareil photo pour contrôler l’exposition et ajustez vos réglages si nécessaire.

Le temps de pose quant à lui vous servira à capturer un maximum de gerbes et son impact sur l’exposition des trainées du feu d’artifice sera moins prépondérant par rapport à l’ouverture et la sensibilité.

En clair, ce n’est pas en modifiant la vitesse d’obturation que l’on corrige l’exposition du feu d’artifice. Elle aura par contre une influence directe sur l’exposition de l’éclairage ambiant. Tout sera une question de dosage en fonction de l’environnement.

Je vous conseille de définir un temps de pose de 4 secondes pour commencer mais celui-ci pourra varier en fonction du nombre de gerbes et du rythme du feu d’artifice.

feu-artifice-vancouver

Vancouver fireworks 2013 by Gord McKenna

Pour un meilleur contrôle du temps d’exposition, je vous conseille d’utiliser le mode Bulb de votre appareil photo avec l’aide de votre télécommande.

Dès lors que vous entendez les fusées du feu d’artifice partir, vous allez maintenir le doigt appuyé sur le déclencheur de votre télécommande afin de laisser ouvert l’obturateur pendant quelques secondes et relâcher le bouton lorsque les trainées lumineuses auront fini leurs descentes.

Seulement attention, un temps d’exposition trop long viendrait à surcharger la photo et surexposer les gerbes qui se superposent au fil du feu d’artifice.

Afin d’éviter cela, entre les lancements, vous placez un morceau de tissu noir devant l’objectif sans le faire bouger. Agissant ainsi comme une barrière à lumière pendant la durée d’exposition, vous allez pouvoir agir par séquence et inclure ou non certains éléments lumineux sur votre photo.

Dans l’idéal, il faut réussir à trouver la bonne combinaison permettant d’exposer correctement la lumière ambiante grâce à la vitesse d’obturation et une bonne exposition des trainées lumineuses grâce à l’ouverture et (la sensibilité).

Enfin, pour conclure, ne restez pas l’œil collé à votre viseur. Ayez une vision d’ensemble afin d’anticiper et d’être réactif au bon moment.

Enfin, le plus important est que vous preniez du plaisir à fairet le plus de photos possible mais également de profiter du spectacle 😉

Comment photographier un feu d’artifice
4.5 (90%) 10 votes

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses aux commentaires
0 Followers
 
Most reacted comment
Discussion la plus commentée
1 Auteurs de commentaires
Seb Derniers commentateurs