La longueur focale correspond à la distance qui sépare la surface du capteur du centre optique de l’objectif. Elle s’exprime en millimètres. Nous l’a retrouvons sur nos objectifs. C’est elle qui va déterminer l’angle de champ.

L’importance de bien choisir sa focale

Avant d’effectuer l’achat d’un objectif, il est indispensable de connaître la focale que l’on souhaite utiliser.

Rappelez-vous que l’angle de champ de la vision humaine correspond à une focale de 50mm environ sur un capteur 24x36mm.

Plus la focale est courte, 10mm, 24mm, 28mm par exemple :

      • Plus les éléments dans l’image paraîtront lointains.
      • Plus elles donnent de la perspective à l’image.
      • Plus l’angle de champ est grand.
      • Plus elles déforment, notamment sur des portraits.
      • Plus la distance de mise au point est faible.

Plus la focale est longue, 85mm, 200mm, 400mm par exemple :

      • Plus l’angle de champ est restreint.
      • Plus les éléments dans l’image paraissent rapprochés.
      • Plus les perspectives sont écrasées.
      • Moins il y a de profondeur dans l’image.
      • Plus la distance de mise au point est grande.

Les zooms

Ils ont la particularité de changer de focale, c’est à dire qu’on peut passer par exemple de 70mm à 300mm d’un tour de main sans se déplacer.

Un zoom normal comme par exemple un 17-55mm ou 18-105mm est appelé transtandard car il offre la possibilité de couvrir beaucoup de sujets .

L’avantage est indéniable, si vous voulez prendre en photo un paysage, vous choisirez une courte focale sur l’objectif en tournant simplement la bague de zoom.

Si à l’inverse vous voulez faire un portrait juste après, vous tournez la bague sur la focale la plus adaptée et le tour est joué.

  • Les ultra grand-angles commencent à 10mm.
  • Les téléobjectifs commencent quant à eux à 50mm jusqu’à 200mm environ, comme un 70-20mm F/2,8.
  • Les gros téléobjectifs, utilisés en général pour le sport ou la photo animalière, commencent à 200mm jusqu’à 400mm.

Les focales fixes

Elles possèdent qu’une focale et ne disposent pas de bagues de zoom. Il faudra se déplacer pour faire le cadrage.

Voici les principales focales fixes d’objectifs qui existent. Il en existe d’autres bien évidement.

16mm, 24mm, 35mm, 50mm, 85mm, 100mm, 200mm, 300mm, 400mm, 500mm, 600mm, 800mm, 1000mm, 1200mm

Les avantages

  • La qualité optique, souvent meilleure qu’un zoom
  • Un autofocus plus rapide
  • Le prix d’un 50mm f1.8 est dérisoire

Les inconvénients

  • Il faut se déplacer pour modifier le cadrage, mais ce n’est vraiment pas un inconvénient car on s’y habitue très vite.
  • Un changement d’objectif sera nécessaire selon les sujets, là aussi il est important de réfléchir avant ce qu’on va prendre en photo.

Ces focales fixes sont très appréciées dans tous les domaines.

Je vous conseille fortement d’acheter un 50mm fixe pour débuter, vous n’en serez pas déçu.

C’est un critère de choix quand on veut débuter dans le portrait par exemple.

Il constitue un vraie gage de qualité optique et il n’est pas onéreux.

Si vous possédez un reflex Nikon, je vous conseille celui-ci.

Les utilisateurs de reflex Canon se tourneront vers celui-là.

paysage-10mm

Photo prise à une focale de 10mm

photo 50mm

Photo prise à 50mm, recadrée au format carré

photo 200mm

Photo prise à une focale de 200mm

Les multiplicateurs de focales

C’est un accessoire intéressant qui s’intercale entre le boitier et l’objectif. Il va nous permettre de changer la focale d’un objectif en la multipliant par un coefficient.

Il existe plusieurs coefficients multiplicateurs, les x1,4, les doubleurs et les tripleurs de focales.

Ainsi avec un objectif de 50mm et un téléconvertisseur x1,4 monté sur un boitier reflex APS-C, sa focale devient un 75mm.

Un doubleur sur un 200mm, devient naturellement un 400mm.

C’est génial non ?

Oui, mais il y a le revers de la médaille…une perte de qualité et une perte de lumière

Sur un doubleur de focale, vous perdrez deux valeurs de diaphragme, ainsi un objectif ouvrant au départ à F/2,8, passera automatiquement à F/5,6 avec le multiplicateur.

Il va donc falloir compenser cette perte de luminosité, soit en augmentant la sensibilité pour retrouver une vitesse convenable ou bien utiliser un trépied, surtout lors de l’utilisation de longues focales.

Vous allez perdre aussi en qualité suivant le modèle que vous aurez choisis. En général les multiplicateurs bas de gamme sont à éviter car ils dégradent fortement la qualité, surtout si ils sont montés sur des objectifs bas de gamme.

Si vous souhaitez multiplier votre focale sans trop de perte, il faut y mettre le prix car ce genre de matériel est souvent onéreux et c’est ainsi le seul moyen d’obtenir au final une photo de qualité.

Je vous conseille fortement de privilégiez les optiques fixes lumineuses (c’est à dire entre f/1,2 jusqu’à f/4 maximum) et d’une focale de 50mm au minimum.

Les zooms ne sont pas oubliés mais à condition qu’ils ouvrent au minimum à f2.8.

Évitez de monter un multiplicateur sur un zoom type 55-200mm ou similaire, car ils sont peu lumineux au départ et de qualité moyenne.

Photo cropée de la lune prise avec un Nikon D300 et son objectif Nikkor 300mm F/4 AFD + un Multiplicateur x1,4. La qualité est bien au rendez-vous 🙂

Voici quelques multiplicateurs x1.4 en monture Canon et Nikon de très bonnes qualité.

multiplicateur-sigma-focale-1.4

Multiplicateur de focale x1.4 de la marque Sigma pour monture Nikon

multiplicateur-sigma-focale-1.4

Multiplicateur de focale x1.4 de la marque Sigma pour monture Canon

 

 

 

 

 

 

canon-multiplicateur1.4III

Multiplicateur de focale x1.4 de la marque Canon

Multiplicateur de focale Kenko x1,4 Nikon

Multiplicateur de focale x1,4 de la marque Kenko pour monture Nikon

 

 

 

 

 

 

 

 

J’espère que cet article vous a été utile et que vous arrivez à mieux comprendre le sens de focale.

La distance focale d’un objectif
3.8 (75.56%) 9 votes

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Commentaires
0 Réponses aux commentaires
0 Followers
 
Most reacted comment
Discussion la plus commentée
0 Auteurs de commentaires
Votre appareil photo numérique et ses différents modesComment régler la sensibilité iso de son appareil photoComment photographier dans un parc zoologique Derniers commentateurs
trackback
Comment photographier dans un parc zoologique

[…] La distance focale d’un objectif […]

trackback
Comment régler la sensibilité iso de son appareil photo

[…] La distance focale d’un objectif […]

trackback
Votre appareil photo numérique et ses différents modes

[…] La distance focale d’un objectif […]