La montée en sensibilité des appareils photos numérique est aujourd’hui très performante, il faut bien l’avouer. On pourrait alors penser que photographier au flash est désormais inutile. Grâce à son tube éclair au xénon, le flash cobra offre une qualité proche de la lumière du jour.

Il est le plus souvent utilisé dans des conditions de faible éclairage mais également pour faire rebondir sa lumière sur un plafond ou un mur blanc afin de la renvoyer vers le sujet.

Le flash cobra vous permet déboucher les ombres en plein soleil en utilisant la technique du Fill-in, ou comme éclairage principal et secondaire en utilisation studio.

Grâce à son éclair très court, le flash cobra vous permettra de figer le mouvement facilement. Contrairement au flash intégré de votre appareil photo, le flash cobra est puissant et vous permet d’avoir une source de lumière de grande intensité à portée de main sur votre appareil photo.

Vous avez également la possibilité de le déporter pour plus de créativité. Mais avant de parler un peu plus du flash cobra, passons en revue les différents types de flashs existants.

Les différents types de flashs

Chaque flash a son utilité, ses avantages et ses inconvénients. Voyons ensemble ce qui les différencie.

Le flash intégré : l’ultime recours

Beaucoup de photographes débutants pensent que la photo au flash intégré est le meilleur moyen de faire de plus belles photos. C’est une erreur, car c’est un flash d’appoint qui ne vous servira qu’en dernier recours.

Les inconvénients du flash intégré :

      • Une puissance très faible, ce qui limite sa portée.
      • Placé dans l’axe optique, il produit une lumière frontale très dure, écrasante et sans relief.
      • Il est impossible de diriger la lumière qu’il envoie.

Si vous voulez faire de la photographie au flash, c’est bien le flash intégré que je vous déconseille d’utiliser pour débuter. Vous pouvez tout de même le sortir dans des situations « pas le choix » 😉

Mais ne le sortez pas sans son diffuseur, qui vous permettra d’obtenir une lumière plus douce et plus flatteuse.

Le Gary Fong Puffer Plus est l’accessoire indispensable si vous devez utiliser le flash intégré de votre appareil photo. C’est un diffuseur pour flash intégré.

Il adoucit les ombres afin de rendre vos photos plus flatteuses. Il est compatible avec Nikon/Sony/Pentax/Panasonic Lumix et Samsung. Cliquez sur l’image pour en savoir plus 😉 Un modèle pour Canon est disponible ici.

Le flash cobra ou speedlight

Flash cobra canon 580 appelé Speedlight

Speedlight by garycruz

Grâce à sa lumière artificielle, le flash cobra vous aidera à combler un manque de lumière ou si vous souhaitez l’utiliser comme éclairage principal.

Le flash cobra est l’accessoire photo idéal pour jouer avec la lumière artificielle. C’est l’outil par excellence pour améliorer le rendu de vos photos mais surtout pour développer votre créativité.

Ses principaux atouts

      • Il est petit, peu encombrant, donc facilement transportable, c’est votre mini soleil 😉
      • Il est puissant et léger.
      • Sa tête est orientable, permettant de diriger la lumière facilement, par exemple vers un mur ou plafond blanc.
      • Sa lumière est modulable grâce des accessoires divers, tels que des parapluies, boîtes à lumière pour ne citer qu’eux, en utilisation flash déporté.
      • On peut lui adjoindre des filtres colorés.
      • Il est déportable, pour une utilisation créative façon Strobist.
      • Il peut être utilisé avec des piles basiques, des accus ou une batterie externe.

Budget : de 50 euros à 500 euros environ

Le flash de studio

La photo au flash de studio est utilisé par les professionnels, mais n’importe quel amateur peut débuter avec un kit complet de base et commencer à se faire plaisir.

Flash de studio Elinchrom

elinchrom D-Lite RX One by genewang0123

Ses principales caractéristiques

      • Plus imposant que son petit frère, il est utilisé en photographie de studio, d’où son nom car il est souvent en position fixe, sur un trépied dans un local.
      • Il est beaucoup plus puissant qu’un petit flash externe.
      • Il possède une lampe pilote qui permet de se rendre compte du rendu de l’éclairage.
      • Il est aussi beaucoup plus lourd et doit être utilisé sur un trépied stable, contrairement au flash cobra qui lui peut être fixé ou posé sur n’importe quel support.
      • Il n’utilise pas de piles alcaline ni d’accus. Il s’alimente sur secteur mais peut être relié à des batteries portables pour être utilisé en extérieur.
      • C’est l’outil parfait pour modeler la lumière, grâce à de nombreux accessoires, tels que la boite à lumière, le parapluie, le bol beauté, les coupes flux, des snoots etc…

Budget : à partir de 300 euros

Le ring flash

Ring flash photo pour flash cobra ou flash de studio

Mirror Mirror by Pétur Gauti

Appelé aussi flash annulaire, il est principalement utilisé en macrophotographie, mais peut être employé pour la photo de portrait.

Le rendu de la lumière obtenu avec ce type de flash est particulier mais très apprécié, puisque les ombres sont très atténuées tout en donnant du peps, en faisant ressortir les couleurs et les détails.

Les critères à prendre compte avant l’achat d’un flash cobra

Tous ces éléments sont valables pour n’importe quel flash cobra.

La puissance du flash externe

La portée d’un flash s’exprime en nombre guide dit NG, et c’est ce qui caractérise la puissance d’un flash cobra.

Voici la formule pour connaître ce fameux nombre guide, donné pour une sensibilité de 100 isos.

  • [checklist]NG = Distance x Ouverture[/checklist]

Par exemple si vous êtes à une distance de 4 mètres par rapport au sujet et que vous souhaitez utiliser une ouverture de F8, alors le nombre guide du flash doit être égal au moins à 32.

  • [checklist]NG32 = 4 mètres x F8[/checklist]

Pour connaître la portée du flash externe, c’est tout simple.

  • [checklist]Distance = NG / Ouverture[/checklist]

Par exemple, si le Nombre Guide de votre flash est de 45 et que vous souhaitez utiliser une valeur de diaphragme de F5,6, alors la portée de l’éclair du flash sera de 8 mètres environ.

La plupart des constructeurs fournissent le NG du flash externe. Ceci dit, ces formules étant très simple à retenir, elles ne vous serviront que si vous voulez travailler en manuel sur votre flash.

Les flashs d’aujourd’hui utilisent la technologie TTL qui calcule automatiquement la puissance nécessaire pour éclairer le sujet.

Vous l’aurez compris, plus le nombre est élevé et plus votre flash sera puissant 😉

L’impact de l’angle de champ

Les constructeurs expriment la valeur la plus haute du nombre guide par rapport à l’angle de champ le plus restreint. C’est logique, puisque la lumière est concentrée sur un angle de champ plus étroit.

Lorsque vous utilisez un objectif grand-angle, l’éclairage à couvrir par l’éclair du flash externe est large, ce qui diminue le NG, donc la puissance.

En fonction de la focale utilisée, le flash externe va s’adapter et choisir automatiquement l’angle le plus approprié pour couvrir la scène.

Par exemple si vous photographiez avec un objectif de 50mm, le zoom du flash va se caler sur un angle de 50° environ. Vous pouvez aussi modifier manuellement cet angle afin de diriger la lumière comme bon vous semble. C’est aussi simple que ça.

Vérifiez donc la plage de focale couverte dans les caractéristiques du flash externe que vous convoitez.

La sensibilité influe sur la portée du flash externe

Les isos ont une influence sur l’exposition au flash, ainsi vous pouvez doubler la portée de l’éclairage au flash.

Il suffit de multiplier la sensibilité par quatre.

Comme je vous l’ai dis, le nombre guide est calculé sur une base de 100 isos.

Par exemple, si le NG de votre flash est de 32 et que vous souhaitez utiliser une ouverture de f/8, le flash sera limité à une portée de 4 mètres.

Pour doubler la quantité de lumière nécessaire pour illuminer la scène à photographier, il suffit de passer à 400 isos.

La portée du flash passe alors à 8 mètres, ainsi de suite pour les autres valeurs.

Si le flash que vous prévoyez d’acheter possède un faible NG, alors la sensibilité est un moyen d’augmenter la portée du flash.

La vitesse de synchronisation ou synchro X

La vitesse synchro est la vitesse limite à ne pas dépasser sur votre appareil photo, sans quoi, l’ombre des rideaux de l’obturateur apparaitront. Cette vitesse est la limite autorisée par l’appareil photo et non par le flash.

Elle va généralement de 1/125ème à 1/320ème de secondes pour les reflex les plus haut de gamme.

Vous pouvez toutefois dépasser cette limite grâce à la vitesse de synchronisation haute vitesse. Le flash émet alors une série de plusieurs éclairs successifs afin d’éclairer le capteur pour exposer correctement.

Cette synchro haute vitesse est très utile pour déboucher les ombres en plein soleil. L’inconvénient majeur est la perte de puissance engendrée par le flash.

Inclinaison de la tête du flash

Généralement, tous les flashs cobra permettent d’incliner la tête verticalement et horizontalement. L’intérêt est de pouvoir diriger la lumière vers un support réfléchissant pour la diffuser, afin de la rendre plus douce et homogène.

Le temps de recyclage du flash

C’est le laps de temps qu’il faut au flash pour se recharger avant d’être opérationnel. Le temps de recyclage du flash est généralement de l’ordre de 2 à 3 secondes. Mais sachez que ce temps peut être raccourci en fonction de la puissance d’alimentation.

Si vous envisagez une utilisation intensive du flash cobra et que le temps de recyclage de quelques secondes vous parait trop long, alors vous pouvez utiliser une batterie externe. Grâce à ses plusieurs accus, le flash se recycle plus vite pour être opérationnel.

Attention tout de même, car certains flashs peuvent se mettre en surchauffe lors d’une utilisation trop intense. Certains flashs possèdent un indicateur de surchauffe pour vous prévenir.

L’alimentation d’un flash cobra

Comme vous pouvez vous en douter, un flash externe demande beaucoup d’énergie. Il faut donc des piles capables de délivrer beaucoup de puissance. Je vous conseille d’acquérir des piles alcalines Varta Max Tech qui offrent une excellente charge et un temps de recyclage relativement court. A noter que ce sont des piles qui ne rechargent pas.

Une autre référence pour les piles alcalines, les Duracell Ultra Power.

Si vous êtes amené à travailler souvent au flash, ce genre de piles n’est pas une solution pérenne, puisqu’il faudra en changer régulièrement. Par contre, si vous prévoyez d’utiliser votre flash externe occasionnellement, alors ne vous-en privez pas 😉

Excellent rapport qualité/prix pour les piles Varta Max Tech non rechargeables. Cliquez sur l’image pour en s’avoir plus 😉

Pour une utilisation récurrente d’un flash cobra, je vous recommande fortement d’investir dans des piles rechargeables avec un chargeur rapide. Il existe beaucoup de marques d’accus, mais tous ne sont pas fiables ou peu puissants pour les utiliser dans un flash cobra.

J’utilise des piles rechargeables Eneloop PRO et XX depuis quelques années et je dois dire qu’elles sont à tout point de vue, excellentes. Elles tiennent très bien la charge et ne se déchargent pas ou très peu lorsqu’on ne les utilisent pas.

Le temps de recyclage entre deux flashs est très court, bref que du bonheur avec ces piles 😉 Cliquez-ici ou sur l’image ci-dessous pour en savoir plus 😉

Encore faut-il avoir un bon chargeur rapide pour en profiter souvent. Pour moi, il y a aucun intérêt à attendre longtemps pour voir se recharger des piles, surtout si vous en avez plusieurs à charger en même temps.

Heureusement, il existe des chargeurs rapides de très bonne qualité. C’est certes un investissement, mais c’est un gain de temps énorme. J’utilise un chargeur de marque Maha comme le modèle présenté ci-dessous.

Le chargeur Maha MH-C801D est un modèle haut de gamme qui permet de recharger jusqu’à 8 accus très rapidement. Cliquez sur l’image pour plus d’infos 😉 Un investissement indispensable pour bien alimenter les accus de votre flash externe !

Je possède également l’excellent chargeur ANSMANN Powerline 8 pour ne pas être à court de jus.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour plus d’infos 😉

Quelle marque de flash cobra choisir

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre puisqu’il existe beaucoup de références de flash cobra. Tout d’abord, il est important de dire que n’importe quel flash ne s’accouple pas forcément avec la marque de votre appareil photo.

Par exemple, un flash Canon ne se monte pas sur la griffe flash d’un appareil photo Nikon. Vous devez vérifier que la monture du flash que vous voulez acheter soit celle de la marque de votre appareil photo.

Par contre, vous pouvez déclencher un flash d’une monture différente à distance sans problème.

Mis à part les marques de références comme Canon et Nikon, Sony ou Pentax, il existe des marques tierces comme Metz, Sigma ou Yongnuo qui sont généralement compatibles pour plusieurs marques d’appareils photos.

Par exemple, la qualité de la lumière d’un flash Metz est réputé pour être excellente et n’a rien à envier aux marques de références.

Si vous voulez un flash ou même plusieurs flashs pas cher avec un excellent rapport qualité/prix, je vous conseille vraiment de vous tourner vers la marque Yongnuo. Attention, ils ne sont pas tous TTL.

Je vous propose ici un de leur dernier modèle à un prix défiant toutes concurrences.

Voici le flash cobra Yongnuo YN685 pour Nikon. Exposition TTL, son NG est de 60 pour 100 isos, ce qui en fait un flash externe très puissant. Doté de la synchronisation haute vitesse à 1/8000ème de seconde et d’une plage focale de 20 à 200mm, il couvrira sans problème les scènes les plus courantes.

D’un temps de recyclage d’environ 2 secondes ! Il faudra lui faire manger des piles Eneloop Pro ou XX pour être au mieux de sa forme.

La cerise sur le gâteau est qu’il peut être déclenché à distance grâce à ses récepteurs intégrés (sans fil 2,4 Ghz !). Cliquez sur limage ci-dessus pour en avoir un 😉

Pour débuter la photographie au flash, vous ne serez absolument pas déçu de la qualité et des capacités qu’offre ce flash, pour un budget 4 x moins cher que la plupart des fabricants de flashs externes proposent.

Le flash Yongnuo YN685C pour Canon quant à lui est disponible ici avec en plus les récepteurs YN-622C et RF-603 intégrés, lui permettant ainsi de fonctionner à distance.

Cet article touche à sa fin, j’espère que vous aurez appris des choses et que choisir un flash sera plus facile pour vous.

Comment choisir un flash cobra pour son appareil photo
1.6 (32.89%) 121 votes

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Commentaires
1 Réponses aux commentaires
1 Followers
 
Most reacted comment
Discussion la plus commentée
2 Auteurs de commentaires
SebChristian5 bonnes façons d'apprendre la photo Derniers commentateurs
trackback
5 bonnes façons d'apprendre la photo

[…] soin de réfléchir à la composition de vos images. Pensez aux accessoires utile à emporter comme un flash ou un trépied par […]

Christian
Christian

Vraiment très Intéressant et instructif cet article pour des gens comme moi qui n’y connaissent rien sur les Flah