La photo animalière est une discipline à part entière car elle nécessite beaucoup de temps et surtout, de la patience.

Avoir la chance de pouvoir photographier dans un parc zoologique des animaux sauvages est génial mais ne veut pas dire pour autant qu’ils sont plus facile à prendre en photo.

Je vais quand même vous donner quelques astuces afin de parvenir à faire de bonnes photos dans un parc animalier.

Éliminez les éléments perturbateurs

Comme vous le savez, beaucoup d’animaux sont en cages et il n’y a rien de plus frustrant pour un photographe que de voir apparaître le grillage de la cage sur sa photo.

Pour remédier à ce problème, il vous suffit d’utiliser un téléobjectif d’au minimum 50mm, afin de minimiser la profondeur de champ

Ouvrez le diaphragme le plus possible et rapprochez l’objectif du grillage pour l’éliminer.

Cette astuce vous rendra souvent service, rappelez-vous en !

Évitez d’utiliser cette technique avec un grand angle, car la profondeur de champ sera plus grande, et donc le grillage se verra.

Cette astuce vous servira aussi faire des photos des photos à travers des parois vitrées souvent sales et réfléchissantes. Pour estomper ces reflets, vous pouvez aussi utiliser un filtre polarisant.

Photo d'iguane prise dans un parc zoologique

Photo prise à travers une parois vitrée avec un Nikon D300 et son objectif 50mm à F/1,8, 1/100ème de secondes et 800 isos.

Isolez le sujet avec une grande ouverture

Tirer le portrait d’un animal dans un parc zoologique est le moyen le plus simple pour dire que la photo n’a pas été faite dans un zoo, car aucun élément dans l’image le laisse présager.

Pour obtenir un joli portrait, utilisez un téléobjectif de 90mm par exemple, passez en mode priorité à l’ouverture, et choisissez une grande ouverture afin de réduire la profondeur de champ et créer ainsi un flou d’arrière plan.

En utilisant une petite profondeur de champ, votre vitesse augmentera, et le risque de faire une photo floue sera limité.

Portrait d'un singe dans un parc zoologique

Photo prise avec un Nikon D300 et un objectif 80-200mm à 200mm, avec une ouverture de F/4, à 1/200ème de secondes et une sensibilité de 400 isos.

Osez les plans serrés dans un parc zoologique

Beaucoup d’animaux sont faciles à photographier au zoo, car ils ne bougent pas, on a donc tout le temps pour réussir ou pas une image. Certains sont plus farouches, plus dynamiques, mais aussi plus curieux.

Dès qu’ils sont intéressés à quelque chose et avant qu’ils ne repartent à d’autres occupations, il faut en profiter pour soigner sa composition.

C’est pas si simple de trouver des attitudes intéressantes.

Le maitre mot est l’observation, et ensuite on passe à l’action.

Sur cette photo de loup, j’ai utilisé un téléobjectif afin de cadrer assez serré pour figer l’expression du visage.

J’ai fais en sorte de donnez de l’espace entre les yeux et le bord de l’image afin de diriger le regard.

Portrait serré d'un loup dans un parc zoologique

Photo prise avec un Nikon D300 et un objectif Nikon 80-200mm à 135mm avec une ouverture F/4, une vitesse de 1/400ème de secondes, et une sensibilité de 400 isos.

Essayez de faire passer une émotion

Il suffit d’un instant pour capturer le moment idéal et faire passer quelque chose à travers une photo.

Il n’y a vraiment pas de secret, à part attendre que le moment se présente à vous.

Il faut être observateur, scruter les changements de comportements.

Pour ça il faut être prêt à dégainer son appareil photo avec les réglages pré-établis.

Je n’ai pas dis de se mettre en auto et sortir l’appareil, mais il faut avant tout, anticiper les choses, car une fois le moment passé, c’est trop tard.

Il est judicieux de se dire avant de prendre la photo, quel impact aura cette image si je lui fais un traitement particulier.

Certaines photos sont faites pour le noir et blanc et d’autres pour la couleur, les deux ne sont pas toujours vraies.

Portrait de famille de chimpanzés dans un parc zoologique

Photo prise avec Nikon D300 et un objectif Nikon 80-200mm à 200mm, avec une ouverture de F/4,5, une vitesse de 1/400ème de secondes, et une sensibilité de 400 isos.

J’espère que ces petites astuces vous aideront au mieux à faire de belles photos au zoo.

Pour ma part, le prochain zoo que j’aimerais visiter est le zoo de Thoiry 🙂

Comment photographier dans un parc zoologique
4.7 (93.33%) 3 votes

Vous aimerez peut être lire

Poster un Commentaire

avatar