Comment réussir ses photos de neige

Comme chaque année, la saison hivernale est propice à rester bien au chaud, mais lorsqu’on aime photographier, bizarrement, le froid n’existe plus et l’envie de sortir faire des photos est plus forte.

Je vous rassure, ce n’est pas le cas de tout le monde, certaines personnes détestent cette saison glaciale et n’arrivent pas à se motiver pour photographier par temps froid.

C’est dommage car elles manquent l’opportunité de réaliser de belles photos. Si vous êtes dans ce cas, je vais tenter de vous convaincre à sortir votre appareil photo pour vous permettre d’affronter le froid dans de bonnes conditions.

Ensuite, nous verrons principalement comment photographier la neige en toute simplicité.

Sortez couvert pour photographier en hiver

Avant d’aller faire des photos lorsqu’il fait très froid, il convient de se vêtir plus chaudement que d’habitude.

Le corps se refroidit vite, c’est pas nouveau ; donc pour vous assurer un confort optimal tout en vous permettant de photographier le plus longtemps possible, il est préférable de protéger du froid en priorité les zones les plus sensibles, à savoir les pieds, la tête et les mains, car n’oubliez pas que vous serez amené à rester immobile la plupart du temps.

Pour le corps, n’hésitez pas à superposer les couches de vêtements, en utilisant la soie par exemple comme première couche, cela permettra à votre corps de respirer. Oubliez le coton car il retiendra l’humidité de votre corps. Préférez plutôt les matières synthétiques qui tiennent chaud, comme le thermolactyl.

Vous pouvez ensuite ajouter une polaire comme seconde couche puis un coupe vent pour la troisième. Ajoutez à cela une bonne veste, un bonnet ou une cagoule et vous êtes paré pour photographier en hiver sans être frigorifié. Cependant, privilégiez des vêtements assez souples pour plus de mobilité.

En fonction de là vous comptez aller photographier et le temps que vous passerez à faire des photos, pensez à partir avec des chaussures de qualité.

Elles doivent être confortables et imperméables, du type randonnée, avec des chaussettes épaisses adaptées pour lutter contrer le froid.

Enfin, prenez le temps de bien choisir vos gants, car même si ceux-que vous possédez sont très chaud, ils doivent surtout être adaptés à votre confort de photographe, c’est à dire en vous laissant facilement accès aux différents boutons de votre appareil photo, pensez-y 😉

gants-photographe

Ces gants sont parfaits pour maintenir vos minimes au chaud, mais surtout, ils vous libèrent le pouce et l’index en rabattant très simplement les extrémités aimantés pour que vous puissiez photographier librement. Que demander de plus ! Cliquez sur l’image pour en savoir un peu plus 😉

Protégez votre matériel photo pour photographier en hiver

Lorsqu’on souhaite photographier en hiver, il faut avant tout penser à protéger son matériel photo. Sachez que celui-ci n’aime pas trop être exposé au froid, surtout lors de températures négatives.

La plupart des appareils photos ne sont pas conçus pour être utilisés lors de telles conditions, hormis certains modèles tropicalisés.

Cela implique donc de prendre certaines précautions afin d’éviter que le vôtre ne prenne un coup de froid trop brutal.

Tout d’abord, il est préférable de sortir votre appareil photo uniquement lorsque vous souhaitez faire des photos et le protéger du froid provisoirement à l’intérieur de votre blouson par exemple ou le ranger dans votre sac photo lorsque vous ne l’utilisez pas.

Ne faites pas l’erreur de l’enfermer dans une poche congélation, il serait hermétique. De plus, de la condensation se formerait à l’intérieur de la poche, et provoquerait de l’humidité.

L’eau condensée s’infiltrerait dans votre matériel et endommagerait les circuits électroniques. C’est cool non ?

Évitez donc les chocs brutaux de températures lors du passage d’un endroit chaud à très froid, comme lorsque vous sortez de l’intérieur. La condensation se forme très rapidement en créant de la buée sur l’objectif ainsi que sur le viseur.

Ce n’est pas toujours agréable et l’enlever avec les doigts n’est pas la bonne solution. C’est pourquoi il est toujours bon d’emporter avec vous un chiffon micro fibre pour objectif afin d’éliminer provisoirement cette buée.

L’électronique embarquée de nos appareils photos craignent le froid, donc pour éviter les choc thermiques qui pourraient se produire à l’intérieur, vous devez autant que possible faire descendre progressivement la température en acclimatant votre appareil photo dans votre sac photo quelques temps à l’extérieur et au retour de votre séance une fois à l’intérieur.

Gardez aussi à l’esprit que les batteries de appareils photos ont tendance à se décharger plus rapidement en période de froid intense, donc prévoyez un ou plusieurs accus supplémentaires préalablement chargés. Prenez le soin de les ranger dans un endroit près de vous relativement chaud, comme dans votre poche par exemple.

Comment photographier la neige

photographie-neige-dunes

Norwegian snow desert by Markus Trienke

En cette saison, ce qui caractérise le plus l’hiver, c’est avant tout la neige. Je veux parler d’une neige bien blanche et pas grisâtre que vous avez peut être sur vos photos d’hiver.

C’est un problème que l’on rencontre lorsqu’on laisse faire l’appareil photo. C’est simplement une erreur logique d’exposition. Vous allez comprendre pourquoi 🙂

Tout d’abord, vous devez savoir que la cellule de votre appareil photo qui effectue la mesure de la lumière, affecte une valeur moyenne en mode multi zones ou matricielle pour exposer correctement une image.

La plupart des sujets ne posent pas trop de problème avec ce mode de mesure de lumière, alors que d’autres, comme la neige ou toute surface de nature blanche trompent la cellule d’exposition. Pourquoi ?

Tout simplement car certains sujets réfléchissent plus la lumière que d’autres, comme la neige par exemple.

Si la quantité de lumière qui est renvoyée sur le capteur dépasse la valeur moyenne indiquée par la cellule, alors l’appareil photo en déduit : il y a trop de lumière. Il adapte la valeur moyenne et en conclu une sous-exposition. C’est simple non ?

A l’inverse, si la quantité de lumière reçue par le capteur n’atteint pas la moyenne, alors la cellule déterminera une sur-exposition.

Vous comprenez maintenant pourquoi, la neige, une fois photographiée, apparaît souvent grise sur les photos, car elle est ramenée à une valeur moyenne, le fameux gris à 18%.

La solution pour réussir ses photos de neige consiste à compenser l’exposition en sur-exposant via le correcteur d’exposition, d’une ou deux valeurs diaphragme, ou en baisant la vitesse d’obturation.

Pour bien voir la différence, je vous invite à essayer la technique du bracketing.

Surveillez l’histogramme pour exposer correctement vos photos de neige

Ces réglages dépendent essentiellement de l’intensité lumineuse, pour cela, faites de tests. Lorsque le temps est gris, vous serez amené à sur-exposer d’avantage que par temps ensoleillé, donc faites attention à ne pas trop sur-exposer afin de garder des détails dans les hautes lumières.

Vous remarquerez qu’en fonction des conditions lumineuses, il est difficile de vérifier l’exposition directement sur l’écran LCD de l’appareil photo. C’est ainsi que de nombreux appareils photo sont maintenant capables d’afficher l’histogramme. Si vous ne l’utilisez pas, c’est dommage, car vous ratez l’opportunité de réussir vos photos de neige.

L’histogramme en photo est une valeur sûre qui vous permet de juger efficacement la bonne exposition d’une image. Je vous conseille aussi d’activer le clignotement des zones d’écrêtées dans le menu de votre appareil photo. C’est une aide rapide et précieuse qui vous sera utile tout le temps.

Photographier la neige qui tombe

Pour renforcer le côté hivernal de vos photos, il est intéressant et assez simple de photographier les flocons de neige qui tombent.

Pour les avoir bien rond, vous devrez utiliser une vitesse d’obturation suffisamment élevée, sans quoi, une vitesse lente provoquera des traits voire un filé de neige si le temps d’exposition est trop long.

Pour cela, utilisez de grandes ouvertures de diaphragme afin de noyer les flocons dans le flou au premier plan, et créer ainsi un joli bokeh de neige ou snowkeh si vous préférez 😉

paysage-neige-bokeh-snowkeh

Winter’s Bone by Jenny Onsager

Rappelez-vous aussi que plus vous augmentez la focale, plus les flocons apparaissent gros au premier plan.

Par contre, attention à ne pas utiliser le flash pour photographier la neige qui tombe. C’est l’assurance d’obtenir des flocons cramés 😉

La gestion des couleurs en hiver

Comment chaque année, l’hiver nous offre des couleurs assez pauvres, de part la saison bien sûr mais d’autant plus quand le soleil ne parvient pas à percer totalement.

Vous devrez donc être à l’affût de la bonne lumière, et savoir comment gérer correctement la balance des blancs sur votre appareil photo mais aussi en post-traitement.

Pour ma part, j’aime beaucoup les teintes froides, douces, pastels, si caractéristiques de la saison hivernale. Profitez donc de la douceur et de la pureté des paysages enneigés lors des levés et couchers du soleil saupoudrés d’orange et de magenta.

neige-bleue-tons-pastels-

Midwinter light by Eva Mårtensson

Vous aurez sans doute remarqué que sous un beau ciel bleu, la neige prend la dominante de celui-ci. C’est évidement causé par la couleur du ciel qui vient se réfléchir sur la neige.

La couleur de la neige va dépendre essentiellement de la température de couleur du soleil en fonction de l’élévation de celui-ci au fil de la journée.

La neige paraîtra bleu au zénith, alors que les teintes de celle-ci vireront au rose, magenta, orange, lorsque le soleil sera au plus bas.

C’est pourquoi vous devez bien choisir votre balance des blancs. Evitez d’utiliser l’automatisme mais préférez les pré-réglages de températures de couleurs.

Sinon, réalisez une balance des blancs manuelle.

Vous pourrez aussi neutraliser la dominante en post-traitement si vos photos ont été prisent au format raw, dans le but de retranscrire l’atmosphère glaciale de l’hiver.

photographier-paysage-enneige-atmosphere

Something magical by Gioacchino Petronicce

Ceci dit, ne cherchez pas systématiquement à vouloir supprimer toute dominante.

Si à l’inverse vous souhaitez renforcer le bleu du ciel sur vos photos de paysages lorsqu’il fait beau, alors je vous recommande d’utiliser un filtre polarisant. Celui-ci aura pour effet de renforcer le contraste sur les nuages ainsi que sur la neige.

Profitez également des goldens hours, ces couleurs chaudes du matin et du soir qui réchauffent les teintes.

Magnifiez vos photos en profitant du coucher de soleil hivernal.

arbre-neige-coucher-soleil-hivernal

Frozen by Vadim Balakin

Si vous photographiez par temps brumeux, vous remarquerez que l’absence de couleurs rend les paysages enneigés vraiment tristes. C’est le moment de penser à photographier en noir et blanc.

Restez simple et subtil 😉

arbre-neige-noir-et-blanc

Solitude by Jeff Gaydash

Observez le moindre rayon pour aller jouer avec les ombres et la lumière. Soignez vos composition pour donner du contraste à vos images, qu’elles soient en couleurs ou en noir et blanc.

photographie-hiver-neige

Winter Dream by gregor H [PRO EX]

 J’espère que ces conseils vous aideront à faire de meilleures photos de neige 😉

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

Et si vous avez d’autres conseils supplémentaires à faire partager, n’hésitez pas à les commenter 😉

Comment réussir ses photos de neige
5 (100%) 8 votes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Comment réussir ses photos de neige"

avatar
Florence Gay-Corajoud
Florence Gay-Corajoud

Quel article… Génial . Merci beaucoup .

Apprendre la photographie
Apprendre la photographie

C’est avec plaisir 😉

xav
xav

Article intéressant! Par ailleurs, je trouve les photos de qualité.