Réussir ses photos de fêtes de fin d’année

Cette période de l’année est propice à réaliser des photos différentes grâce aux décorations et aux lumières multicolores que la magie de Noël apporte.

Mais pas seulement, c’est surtout l’occasion de se retrouver en famille ou entres amis afin de partager de bons moments. L’esprit des fêtes de fin d’année doit réveiller en vous toute votre créativité.

Que vous soyez photographes débutant ou non, vous ferez toujours des photos à Noël ou le soir du réveillon de la nouvelle année. Pour vous assurer de faire des photos réussies, je vais vous donner quelques astuces simples à mettre en oeuvre lors de ces moments tout particuliers.

Bien exposer ses images

Si vous décidez de vous balader le soir pour admirer et photographier les décorations illuminées que vous offrent le paysage urbain, il ne faudra pas attendre nuit noire.

En effet, je vous conseille de venir faire vos photos au moment où le soleil se couche, afin de retranscrire l’ambiance des lumières festives et son environnement tamisé de lumière. Vous pourrez ainsi profiter d’un joli ciel, chargé de nuages selon le temps.

C’est très important pour restituer une gamme de tons équilibrés et obtenir des images correctement exposées.

photo credit: Loïc Lagarde via photopin cc

Si par contre, la nuit est déjà bien tombée, il ne reste plus que les lumières de la ville pour vous aider à exposer correctement vos photos.

Pour ce faire, il est primordial de ne pas se faire piéger par le mode d’exposition que vous allez choisir. Je ne vous conseille pas d’opter pour le mode automatique car il surexposerait des zones sombres.

Préférez le mode priorité au diaphragme en choisissant une grande ouverture de préférence car il y a souvent peu de lumière puissante en ville.

Pour obtenir une photo bien exposée, pensez à utiliser le correcteur d’exposition qui vous permettra d’éclaircir ou d’assombrir en fonction de vos goûts. Dans ce cas, la vitesse d’obturation changera d’elle même.

Vérifiez tout de même que votre vitesse soit suffisamment rapide pour éviter tout flou de bougé ; je rappelle qu’à main levée, elle doit être proportionnelle à la focale utilisée.

Pour être plus explicite, si vous utilisez un objectif d’une focale de 28mm, choisissez une vitesse de l’ordre de 1/30ème de seconde pour plus de sécurité. Afin de maximiser la qualité de vos photos, je privilégie toujours d’utiliser des sensibilités à faibles valeurs.

Tout dépend de la luminosité bien sûr, mais évitez de choisir dans les extrêmes 😉

Commencez à 400 isos et vérifiez si votre vitesse d’obturation est convenable en fonction de l’ouverture du diaphragme que vous aurez sélectionné.

Si vous avez la chance d’avoir un système de stabilisation sur votre objectif ou votre appareil photo, pensez à l’activer. Il vous fera gagner des vitesses précieuses 😉

Si vous décidez de mettre toutes vos chances de votre côté et souhaitez réaliser des images de meilleures qualité, alors pensez à utiliser un trépied. Il vous offrira la possibilité de fermer le diaphragme pour ainsi étendre la zone de netteté et donc le piqué de l’image.

Couplé à de basses sensibilités, vous obtiendrez des images d’une grande qualité. La vitesse importe peu, et peut même devenir intéressante pour rendre brumeuse l’eau des fontaines. Pour obtenir une image parfaitement exposée, préférez utiliser le mode manuel et une télécommande.

photo credit: JakeTanner via photopin cc

photo credit: JakeTanner via photopin

Profitez des belles lumières qu’offre les guirlandes

Bien que peu puissantes, elles peuvent magnifier vos photos. Il faut en profiter. En harmonie avec les décorations de Noël, les guirlandes peuvent vous aider à obtenir de jolis flous d’arrières plans. Pensez à utiliser une grande ouverture de diaphragme, rapprochez-vous de l’objet et faites la mise au point sur celui-ci.

cadeau-de-noel-bokeh

photo credit: Vanessa (EY) via photopin cc

Évitez de casser l’ambiance lumineuse de Noël

Les lumières que procurent les guirlandes et autres illuminations sont là pour créer une ambiance, une atmosphère joyeuse. Afin de conserver ces lumières et ces couleurs, je vous conseille de travailler en lumière naturelle avec un objectif lumineux qui ouvre à 2.8 au maximum. Comme ça, votre vitesse sera suffisamment rapide pour figer le mouvement, et vous ne serez pas obligé de trop monter en sensibilité.

Par manque de lumière, la solution serait d’utiliser un flash. Par pitié, ne le sortez pas si vous ne savez comment éclairer. Il gâcherait vos photos et casserait toute ambiance lumineuse.

Vous pouvez tout de même vous y risquer en prenant garde à diffuser sa lumière au moyen d’accessoires que vous pouvez trouver chez vous. . L’utilisation d’un flash en intérieur lors de soirées de fêtes est pour moi réservé aux portraits.

Si votre flash est intégré à l’appareil photo, vous pouvez utiliser une balle de ping pong que vous aurez préalablement découpé pour qu’elle loge sur votre flash.

Vous pouvez aussi fixer un morceau de papier blanc laissant passer assez de lumière pour la diffuser. Si celui-ci est externe et que vous le montez sur votre appareil photo, il faudra aussi diffuser sa lumière avec son diffuseur fourni ou avec un autre modeleur.

Si vous n’en possédez pas, débrouillez-vous pour fixer avec du scotch une feuille blanche que vous aurez plié en gardant une forme arrondie.

portrait-flash-noel

photo credit: jeremyclarke via photopin cc

Pour une diffusion correcte de la lumière sur vos sujets et afin de ne pas plonger dans le noir l’ambiance lumineuse de l’arrière plan, il faudra baisser la vitesse de synchronisation au flash.

C’est important pour garder suffisamment de lumière ambiante afin de la mélanger à celle du flash. Vous aurez aussi pris le soin de baisser un peu la puissance du flash.

Je vous conseille de commencer avec une vitesse de 1/60ème de seconde.

Baissez cette vitesse si votre arrière plan n’est passez lumineux. Pour photographier au flash dans ces conditions, je vous conseille de passer en mode manuel sur votre appareil photo. Rappelez-vous que la vitesse n’a aucune incidence sur la lumière du flash.

Elle permet juste de laisser passer plus ou moins de lumière ambiante. La puissance de la lumière du flash sera contrôlé par l’ouverture et/ou le flash, ainsi que la sensibilité.

Attention à la balance des blancs

Avec toutes ces lumières multicolores qui envahissent la pièce et l’éclairage ambiant  qui vient harmoniser le tout, il convient de régler correctement la balance des blancs pour conserver des couleurs chaudes.

Le réglage automatique peut convenir dans la plupart des cas, mais aura tendance à éliminer les dominantes. Si vous ne parvenez pas à obtenir des teintes chaudes, prenez le soin de faire une balance des blancs personnalisée si vous travailler au format Jpeg.

Pour ce faire, positionnez-vous sur ce réglage personnalisé et photographiez une feuille blanche plein cadre en faisant la mise au point manuellement sur celle-ci.

C’est une astuce simple pour obtenir des couleurs fidèles.

Sinon, et pour ne pas vous prendre la tête avec ça, travaillez au format RAW. Vous pourrez choisir la balance des blancs qui vous convient dans votre logiciel de développement une fois que vous aurez transféré vos photos.

Quelques petites recommandations tout de même avant de vous laisser.

  • N’oubliez pas de bien cadrer vos images, en évitant de couper les pieds, les mains ou la tête 🙂
  • Rappelez-vous de cadrer toujours à la hauteur du sujet ! C’est essentiel ! En particulier si vos sujets sont des enfants !
  • Ne vous rapprochez pas de vos sujets avec un grand angle.
  • Evitez d’intégrer des éléments gênants dans le cadre.
  • Soyez imaginatifs, créatifs, pensez à la règle des tiers pour composer vos images en intégrant un premier plan intéressant.
  • Utilisez un téléobjectif pour faire des photos sur le vif avec discrétion. Armez-vous du mode rafale et faites-vous oubliez le temps d’un instant afin d’immortaliser les émotions spontanées.
  • Choisissez de photographier au format RAW pour plus de souplesse. Vous serez rassuré de pouvoir rattraper une balance des blancs foiré et de retravailler l’exposition.
  • Ne mitraillez pas à tout va sans réfléchir, mais faites-vous plaisir 😉

Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous aidera à réaliser de meilleures photos. Si vous avez d’autres conseils à apporter, laissez un commentaire et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉

Réussir ses photos de fêtes de fin d’année
3.7 (74.67%) 15 votes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Réussir ses photos de fêtes de fin d’année"

avatar
Philippe Teisseire
Philippe Teisseire

Article intéressant avec de bons conseils…

Reys
Reys

Merci pour cette article très intéressant