Le trépied photo est un des accessoires en photographie que l’on doit posséder pour réaliser certains types de prises de vues.

Malgré le pouvoir des appareils photos permettant de faire des photos nettes en toutes circonstances grâce à une gestion de la sensibilité de plus en plus performante, le trépied photo reste le meilleur moyen pour obtenir une image nette à la perfection.

Si vous ne possédez pas de pied photo, alors cet article devrait vous intéresser et enfin vous décider à choisir l’un des accessoires les plus utilisés en photographie.

Pourquoi un trépied photo est-il indispensable ?

L’utilité principale d’un pied photo permet avant tout d’éviter les flous de bougés lorsque la vitesse d’obturation devient trop basse à main levée, et ceci lorsque la lumière est faible.

Grâce au trépied photo, la stabilité est telle qu’elle vous permet d’utiliser des vitesses d’obturation plus faibles qu’à main levée pour figer le mouvement.

Le gros avantage du trépied est qu’il vous offre la possibilité de baisser au maximum la sensibilité iso, dans l’optique de privilégier au maximum la qualité d’image de votre photo.

C’est souvent ce que l’on recherche dans la photographie de paysage quand on souhaite utiliser une petite ouverture pour augmenter la profondeur de champ.

Si en plus, la lumière n’est pas assez puissante, vous devrez obligatoirement faire une pose longue, et sans trépied photo, vous ne pourrez tout simplement pas faire de photos.

Votre façon de photographier n’est plus du tout la même en utilisant ce support. Les possibilités créatives qui s’offrent à vous sont démultipliées.

Par exemple, faire des photos de nuit n’est possible qu’en utilisant un support stable, comme le trépied photo 🙂 Vous n’aurez ainsi plus à vous soucier de la faible vitesse d’obturation engendrée par un manque de lumière ni de la valeur d’ouverture choisie si vous souhaitez l’augmenter. Vos photos seront toujours nettes sur les sujets immobiles lors de poses longues.

feux-d-artifice-trepied-photo

Fireworks Paris by Carlos Pinho

Si vous souhaitez photographier des feux d’artifices, sachez que là aussi, le pied photo est indispensable pour gérer les poses longues.

D’ailleurs, saviez-vous que vous pouvez obtenir de longs temps de poses en pleine journée lorsque la lumière est trop forte, et ceci grâce aux filtres ND et au trépied ?

Par exemple, pour rendre totalement invisible tous les sujets en mouvements d’une scène, ou pour obtenir un effet brumeux sur le mouvement de l’eau.

cascade-trepied-photo-filtre-nd-artie-ng

Another New Beginning by Artie NG

Vous avez envie de faire du lightpainting ? Eh bien là aussi vous aurez absolument besoin d’un trépied pour jouer avec la lumière, car cela revient encore à exposer longtemps.

Romain Millet en parle très bien dans sa formation sur le light painting.

lightpainting-trepied-photo-orb

Squirrly Orb by Rob McAvoy

Je suis sûr que vous aimeriez savoir comment faire des photos au format panoramique ou même apprendre à réaliser un timelapse . Là encore, le trépied photo s’avère indispensable 🙂

De même si vous souhaitez réaliser une image HDR, grâce à la technique du bracketing d’exposition. Cela revient à faire des photos à différentes expositions dans le but d’augmenter la plage dynamique de l’image finale.

photo-panoramique-hdr-trepied-photo

Sunrise at Cala Ferrera by HDRPhoto

Certains photographes vous diront même que pratiquer la photo macro avec un trépied n’est pas indispensable, et bien moi, pour ma part, je ne peux pas m’en passer, car faire la mise au point dans une zone de netteté de quelques millimètres demande de la concentration et de la patience.

En fonction du sujet, de sa vitesse, de la petite ouverture du diaphragme que l’on choisit pour augmenter la profondeur de champ et de la faible lumière engendrée par un fort grossissement, cela relève du défi pour faire des photos de macro nettes à main levée.

Ce n’est pas impossible mais tellement fastidieux, alors que c’est si pratique avec un trépied photo. Bien entendu, parfois, je travaille à main levée pour certains sujets mais lorsque la lumière est suffisante.

Le trépied vous permettra aussi de varier les angles de prises de vues, en particulier au raz du sol, grâce aux jambes qui se déploient et s’écartent facilement ainsi qu’en utilisant la colonne centrale.

Sachez que le trépied photo vous sera aussi utile en studio. Il vous permet de mieux vous concentrer sur le sujet, de parfaire votre cadrage et de régler précisément la mise au point.

Vous ferez moins de photos qu’à main levé car cela vous obligera à être plus attentif aux réglages d’exposition, à la lumière, aux ombres ainsi qu’à l’attitude du modèle.

Vous pourrez photographier sans problème avec des lumières continues, alors qu’à main levée, cela vous obligerez à monter plus haut en sensibilité.

Si vous aimez faire des photos de natures mortes ou de packshots par exemple, c’est aussi beaucoup plus simple et plus pratique de travailler au trépied. Personnellement, c’est simplement une autre façon de travailler et n’a absolument rien d’obligatoire. Libre à vous de l’utiliser ou pas, mais vous verrez que vos compositions seront plus soignées.

S’il y a bien une discipline en photo qui demande rigueur, persévérance et patience, c’est bien la photo animalière.

Comme je vous le disais au début de cet article, le pied sert avant tout à éviter les flous de bougés, et en photo animalière, puisqu’on utilise principalement des longues focales, il faut utiliser des vitesses suffisamment rapides pour espérer être net à main levée. En clair, elles doivent être proportionnelles à la focale utilisée.

La montée en sensibilité peut régler le problème mais elle dégrade l’image rapidement à cause du bruit généré par le capteur, surtout lorsque les conditions de lumières sont difficiles, et c’est souvent le cas lorsqu’on pratique la photo animalière.

Pour moi et comme beaucoup de photographes animaliers, le trépied photo est l’élément indispensable pour pallier à ce problème. Grâce à lui, vous pouvez vous permettre de baisser la vitesse d’obturation par rapport à la focale, tout en utilisant de faibles valeurs de sensibilité sur votre appareil photo.

Enfin, savez-vous que la plupart des photographes ne sont jamais sur les photos de groupes de leurs amis ? Les selfies sont à la mode aujourd’hui, mais ils ne sont pas la solution parfaite pour avoir une bonne photo bien cadrée.

Le trépied est la solution pour faire un autoportrait ou se retrouver dans le cadre facilement, à l’aide d’une télécommande ou de la fonction retardateur.

Comment bien choisir son trépied photo ?

Un pied photo ne se choisit pas au hasard en se disant que finalement, c’est un support censé être stable et tout ira bien.

C’est bien plus compliqué que ça, car beaucoup de critères rentrent en compte avant de choisir convenablement un trépied photo.

Voyons les éléments essentiels à retenir lors de votre achat.

La hauteur du trépied photo

Plusieurs hauteurs de trépieds sont à prendre en compte avant achat.

Tout d’abord, la hauteur de travail. Rappelez-vous que votre pied photo une fois déployé, doit vous arriver à hauteur d’oeil, dans le but de rendre confortable l’utilisation d’un trépied photo.

Dans le cas contraire, vous serez amené à courber votre dos pour viser, cadrer, composer, faire la mise au point et déclencher.

Je peux vous assurer que cela peut vite devenir fatiguant si votre session dure longtemps.

Vous devez donc choisir un un pied photo adapté à votre taille pour éviter d’être courbé.

Vous avez aussi la possibilité d’étendre la hauteur d’un trépied grâce à la colonne centrale, mais attention, celle-ci ne doit pas rentrer en ligne compte pour choisir votre pied photo, car même si elle permet de vous faire gagner quelques centimètres, une fois déployée, la stabilité ne sera pas au rendez-vous. Nous reparlons de cette colonne centrale un plus bas dans l’article.

Ensuite, vous devez prendre en considération la hauteur minimale de travail. Ce critère peut devenir votre allié si vous souhaitez réaliser des prises de vues au raz du sol, pour pratiquer la macro photographie entre autre ou variez simplement les angles de prises de vues.

L’encombrement d’un pied photo peut devenir un critère de choix. Si vous voyagez ou partez en randonnée, dans ce cas, veillez à regarder la hauteur minimale une fois le trépied photo replié. C’est quand même beaucoup plus pratique d’avoir un trépied facilement transportable 🙂

Le poids admissible du trépied photo

S’il y a un point à ne pas négliger et surtout à prendre en compte avant l’achat d’un trépied photo, c’est bien le poids de votre matériel que devra supporter le pied.

Pour cela, je vous recommande de peser votre appareil photo avec l’objectif le plus lourd que vous possédez.

En multipliant par deux le poids obtenu, vous saurez la charge admissible que le pied photo et sa rotule pourront supporter.

Cette petite astuce vous assure une bonne stabilité, car si un jour vous acheter un objectif ou un appareil photo plus lourd, vous serez bien content que votre trépied photo puisse supporter cette nouvelle charge.

Le matériau à choisir pour un trépied photo

Différents matériaux sont utilisés pour fabriquer un pied photo.

Je ne parlerais pas des trépieds en plastique qui sont bien trop léger et instables ou ceux en fer, qui sont à l’inverse de vrais poids morts, mais plutôt des trépieds photo en aluminium et en carbone.

Voici les différences notables ainsi que les avantages et inconvénients que chacun de ces matériaux apportent réellement.

Le trépied photo en aluminium

L’avantage de ce type de matériau est qu’il est léger tout restant solide et stable. L’inconvénient est son poids, qui peut devenir assez élevé suivant les modèles.

Cependant, le prix d’un trépied photo en aluminium est abordable, ce qui reste le choix privilégié pour la plupart des photographes.

Le trépied photo en carbone

Le carbone est un matériau extrêmement léger qui est beaucoup plus rigide que l’aluminium. Il offre au pied photo une excellente stabilité en absorbant au maximum les vibrations.

Le revers de la médaille est qu’un trépied photo en carbone coûte beaucoup plus cher qu’un pied fabriqué en aluminium.

Vous trouverez également certains trépieds fabriqués à partir d’alliages, soit en aluminium/magnésium, ou en carbone/magnésium.

Les fonctionnalités principales du trépied photo à prendre en compte

Avant l’achat de votre trépied, il peut être utile de vérifier certains points.

Les jambes du trépied

Vous remarquerez que de nombreux trépieds pas chers ont les jambes attachées à la colonne centrale. Vous pensez que c’est super ? Détrompez-vous ! Un conseil, oubliez ce type de trépied 😉

Ils sont souvent de piètre qualité. Certains sont pourtant de qualité professionnelle. Si vous voulez avoir la possibilité de varier les angles de prises vues, préférez de loin, ceux qui permettent d’écarter leurs jambes indépendantes 😉

Vous pourrez ainsi utiliser votre trépied dans n’importe quelle position.

Le nombre de sections du trépied

Généralement le trépied photo comprend trois à cinq sections.

Vous devez savoir que plus il y a de sections, moins le trépied est stable, par contre il sera beaucoup plus compact et donc plus facile à transporter.

Le système de serrage des jambes du trépied photo

Deux types de serrage des pieds sont disponibles sur le marché.

Le système à clapets

systeme-clapets-trepied-photo

Il permet un déploiement facile et rapide du trépied. C’est un système fiable et solide qui a fait ses preuves auprès de nombreuses marques réputées et qui tient bien dans le temps si on prend soin de son matériel.

Mais attention à la qualité du trépied que vous envisagez d’acheter, car il existe ce système sur des trépieds pas chers et ils se cassent très facilement. Mise à part cette recommandation, c’est du solide 😉

Le système à vis

systeme-vis-trepied-photo

Cette technique de blocage des pieds est de plus en plus répandue chez les fabricants de trépieds grâce à Gitzo, car elle s’avère aussi rapide voire plus rapide que le système à clapets.

En un tour de main et grâce aux crans, vous débloquez et bloquez le système de serrage des jambes. C’est très pratique à l’usage.

La colonne centrale

Située au centre du trépied photo, la colonne centrale peut être fixe ou à bascule et plus ou moins longue.

Les trépieds qui disposent d’une colonne courte, se veulent pratique lorsqu’on souhaite travailler au raz du sol, comme c’est le cas la plupart du temps en macrophotographie.

Il existe aussi des colonnes à bascule qui s’inclinent à l’horizontale. Certaines peuvent aussi s’inverser pour se retrouver la tête en bas 🙂

La colonne centrale offre la possibilité d’augmenter la hauteur du trépied, mais cela se fait au détriment de la stabilité en fonction du poids de votre matériel.

Pour résumer, la colonne centrale est un atout majeur pour incliner l’appareil photo et photographier sous divers angles.

Le plateau rapide

sirui-attache-rapide

L’attache rapide est un petit accessoire qui se fixe sous l’appareil photo et qui permet en un tour de main de le monter sur le trépied. Je vous conseille donc de laisser cette attache rapide fixée à l’appareil photo, sans quoi son utilité ne servirai à rien. De plus, elle ne s’appellerait pas comme ça 😉

Les embouts du pied photo

pointes-retractables-trepied-photo-sirui

A l’extrémité des jambes de la plupart des trépieds, se trouve des patins en caoutchouc, mais sur certains pieds photo (Sirui), des pointes sont rétractables pour permettre au trépied d’adhérer aux surfaces lisses. Franchement, ça, c’est génial !

Ce n’est pas un critère primordial à prendre en compte lors de l’achat d’un trépied mais c’est ce genre de petit truc qui peut rendre service.

Les autres fonctions utiles du pied photo

Généralement situé sous la colonne centrale, le crochet de lestage peut parfois être utile pour rendre encore plus stable le trépied (bourrasques de vent), en y accrochant simplement votre sac photo. C’est aussi un bon moyen de garder son sac à vue 😉

Afin de vérifier l’horizontalité ou la verticalité d’un plan, les niveaux à bulles sont d’une grande aide, surtout si vous faites des photos de paysages, d’architecture ou des panoramas.

Ils sont situés le plus souvent sur les rotules mais ils peuvent être directement intégrés au trépied. Certains appareils photo disposent déjà de cette fonction mais je préfère avoir le niveau à bulle directement sur le matériel.

En retirant simplement les branches du trépied et vissant l’une d’elles sous la colonne centrale, certains trépieds offrent aussi la possibilité de transformer ceux-ci en monopodes.

C’est une option à envisager si vous souhaitez transporter et utiliser occasionnellement un support plus léger avec vous tout en gardant une certaine stabilité, comme pour utiliser des longues focales lors de vos sorties photos animalières en billebaude.

Quel type de rotule choisir pour son pied photo ?

Lorsque vous avez décidé d’investir dans un trépied, vous avez le choix de l’acheter avec la rotule (en kit le plus souvent) ou sans.

C’est un critère à prendre en compte car si vous choisissez le kit, vous prenez le risque d’acheter un trépied photo avec une rotule qui ne correspondra pas nécessairement à ce dont vous avez réellement besoin, sauf si vous savez ce que vous achetez bien sûr 🙂 Je ne dis pas de vous méfier des kits car certains sont de bonnes factures.

C’est pourquoi dans le cas contraire et pour vous aider à choisir la bonne rotule, voyons les différents types de têtes photos disponibles sur le marché.

La rotule 3D ou rotule photo 3 axes

Cette tête photo comprend trois axes, tous indépendants, qui vous permettent d’orienter très facilement l’appareil photo, que ce soit verticalement, horizontalement et latéralement, tout en gardant une extrême précision pour votre cadrage.

Vous pourrez ainsi très facilement passer du format horizontal pour photographier un paysage au format vertical pour réaliser un portrait par exemple.

Ce type de tête photo est donc idéale pour réaliser des cadrages précis, comme en photographie de studio ou en photos d’architecture.

Cependant, ils se feront moins rapidement qu’en utilisant une rotule ball.  Si vous n’êtes pas pressé et que vous recherchez de la précision, alors la rotule 3D est parfaite pour accompagner votre trépied photo.

rotule-3d-manfrotto-mh804-3w

Cette rotule 3D MH804-3W de chez Manfrotto est de plus en plus prisée car en plus d’être légère et robuste, elle est très compacte, ce qui vous permet de la replier très simplement pour un transport plus facile. Elle peut supporter jusqu’à 4kg de charge. Je ne peux que vous la recommander ! Découvrez-la en profondeur en cliquant sur l’image 😉

La rotule Ball

Contrairement à la tête photo 3 axes, la rotule ball ne dispose que d’un seul moyen pour bloquer l’orientation de l’appareil photo dans n’importe quel sens, ce qui en fait une tête photo très compacte et très réactive.

Elle est très pratique lorsqu’on souhaite cadrer très rapidement, comme par exemple, réaliser des portraits ou prendre en photo tout autre sujet pris sur le vif.

La rotule ball est précise dans l’ensemble, sauf quand on souhaite l’orienter pour trouver rapidement l’horizontalité d’un plan.

Cela vous fera perdre un peu de temps si vous souhaitez photographier un paysage ou pire si vous désirez réaliser un panorama 🙂

Dans ce cas là, je vous conseille d’opter pour une rotule ball qui dispose d’un plateau panoramique, libérant ainsi ses mouvements à 360° comme cette rotule ball à la fonction panoramique.

rotule-ball-sirui-k-10x

La marque Sirui est une marque qui excelle dans la qualité de ses produits, comme cette rotule ball K-10X aux finitions très soignées, disposant d’une molette de serrage ultra précise ainsi qu’un niveau à bulle triple. Soutenant une charge admissible de 20kg, elle supporte n’importe quel couple boitier/objectif ! Bien sûr son rapport/qualité prix est imbattable ! Retrouvez les caractéristiques complètes  de la rotule k-10X en cliquant sur l’image 😉

La rotule joystick ou rotule pistolet

Reprenant le concept de la rotule ball, la rotule joystick diffère de part son système de blocage. En effet, c’est en utilisant une gâchette « type pistolet » que l’on vient verrouiller le système de blocage et inversement.

Ce genre unique de rotule photo vous permet de parfaire votre cadrage d’un tour de main tout en vous offrant un confort d’utilisation non négligeable.

Elle possède tous les avantages de la rotule ball classique, et dispose en plus d’une fonction panorama, intégrée de base 😉 Manfrotto et Vanguard (avec son modèle phare ici) se partagent le marché sur ce type de rotules joystick.

Cette rotule ball joystick Manfrotto 324RC2 offre un confort ergonomique très appréciable puisqu’elle est compacte, légère et facilement transportable. Elle est très simple d’utilisation et facilement à prendre en main. Elle peut supporter un poids jusqu’à 3,5 kg. Son rapport qualité/prix en ravira plus d’un ! Retrouvez plus d’infos sur ces caractéristiques en cliquant sur l’image 😉

La rotule pendulaire

Ce type de tête photo est avant tout destiné à supporter le poids de gros télé-zooms et télé-objectifs pour apporter plus de flexibilité et de fluidité lors des rotations et mouvements de l’appareil photo.

Ce genre de tête photo est idéale pour la photographie animalière et sportive.

La tête pendulaire vous offre un confort d’utilisation incomparable. C’est une arme absolue pour assurer un suivi fluide sur un sujet.

Légère et très stable, la tête pendulaire DG-3 de chez TRIOPO est idéale si vous souhaitez débuter en photo animalière et/ou sportive. Elle supporte une charge de 10kg, ce qui conviendra parfaitement dans la plupart des cas. Cette tête pendulaire offre un excellent rapport qualité/prix. Pour plus d’informations, je vous invite à cliquer sur l’image 😉

La rotule à crémaillère

Conçue sur trois axes, la rotule à crémaillère assure des mouvement très précis grâce à ses poignées micrométriques, permettant ainsi soigner ses cadrages.

Elle est idéale en photographie de paysage, d’architecture et en macrophotographie.

rotule-creamaillere-manfrotto-3dxpro

La 3D X Pro de chez Manfrotto est une rotule à crémaillère spécialement conçue pour la photo de précision. Très compacte et légère, cette rotule à crémaillère supporte une charge de 4kg. Retrouvez plus d’informations en cliquant sur l’image.

La rotule photo panoramique

Vous souhaitez réaliser des panoramas avec précision ? Pas de problème. C’est une tête panoramique qu’il vous faut et non pas une rotule photo classique. Pourquoi me direz-vous ?

Car sur une rotule panoramique, l’appareil photo doit effectuer une rotation sur un point appelé « pupille d’entrée » ou « point nodal« , qui se trouve dans le plan du diaphragme de votre objectif photo, et que vous pouvez voir depuis sa face avant.

Cette rotation sur ce point permet d’éviter des problèmes de décalages (parallaxe) lors de l’assemblage du panorama.

manfrotto-mh057a5-rotule-panoramique

Le modèle MH057A5 de chez Manfrotto est une tête panoramique cylindrique de référence. Retrouvez plus de détails techniques en cliquant sur l’image.

Finalement, quel trépied photo acheter pour votre appareil photo reflex numérique ?

Vous devez savoir qu’un trépied vous durera très longtemps, ainsi, vous ne devez pas lésiner sur sa qualité. Un trépied doit inspirer la confiance. Il en va de la qualité finale de vos photos ainsi que de votre confort d’utilisation.

C’est pourquoi je vous conseille d’investir pas moins de 150 € pour l’achat d’un trépied, rotule comprise. Croyez-moi, en photo, la qualité doit primer 😉

De nombreuses marques se partagent le marché des trépieds photo telles que Manfrotto, Gitzo, Vanguard, Feisol et Sirui.

Celles-ci sont les plus connues mais aussi les plus réputées dans leur domaine et vous pouvez donc leur faire confiance.

Il en existe d’autres bien évidemment mais celles-ci sont un gage de qualité.

Évitez de faire confiance aux marques peu connues et pas chères.

Voici quelques références de trépieds photo en aluminium que j’ai sélectionné pour vous 😉

Le trépied photo polyvalent de chez Manfrotto

 

manfrotto-mt190xpro3-trepied-190x-pro-alu-3-sections-59-160cm-7kg-max-colonne-90

Voici le trépied Manfrotto 190xPRO3 qui remplace l’excellente mais ancienne référence 190xPROB. Il va sans dire que ce modèle en ravira plus d’un puisqu’il comble encore de nombreux photographes. Le trépied 190xPRO3 est composé de 3 sections affichant un poids de 2kg et supportant une charge admissible de 7 Kg. Il fait 59cm replié pour monter à 160cm une fois déplié sans la rotule, et permet de travailler jusqu’à une hauteur de 9cm, les jambes écartées, ce qui est un plus pour les prises de vues au raz du sol, comme la photo macro. Je vous recommande fortement ce type de trépied car il est extrêmement polyvalent. Un must à faire des photos nettes 😉 Je vous laisse le découvrir tellement ses nouveautés sont nombreuses et innovantes en cliquant sur l’image ci-dessus 😉

Le trépied photo de voyage Befree de chez Manfrotto

manfrotto-befree-trepied-photo-rotule-ball

Le BeFree de chez Manfrotto est un trépied de voyage compact qui s’adresse aux possesseurs d’appareils photos au poids moyen, comme les entrées ou moyennes gammes. Il est livré en kit avec sa rotule ball qui supporte une charge de 4Kg. Il permet de travailler à une hauteur minimale de 34cm jusqu’à une hauteur maximale de 144cm. Une fois replié, le Befree mesure seulement 40cm, ce qui permet de le transporter très facilement. Il n’en reste pas moins un trépied stable et solide. Le Befree est un excellent choix pour le photographe voyageur. Cliquez ici ou sur l’image pour en savoir plus 😉 Le trépied Befree est aussi disponible en carbone en cliquant ici 🙂

Le trépied photo polyvalent Série N de chez Sirui

sirui-trepied-n-2004x-fonction-monopode

Le trépied photo 4 sections en aluminium N-2004X de chez Sirui est extrêmement polyvalent. Il s’adapte n’importe où (terrains accidentés) et dans n’importe quelle situation. Sa hauteur minimale de travail est de 15cm et monte jusqu’à 163,5cm. D’un poids plume de 1,84kg, ce trépied Sirui supporte une charge énorme de 15kg, ce qui vous offre une parfaite stabilité. D’une très grande compacité, il offre un encombrement réduit pour un transport plus facile. Il aussi la faculté de se transformer en véritable monopode grâce aux jambes amovibles 😉 Un atout indiscutable ! Je vous laisse découvrir ses caractéristiques en cliquant ici ou sur l’image de ce trépied Sirui N-2004X 😉 Cliquez ici pour voir sa version en carbone !

Le trépied photo de voyage Série TX de chez Sirui

sirui-t-1004xl-trepied-de-voyage-en-aluminium

La série TX chez Sirui est synonyme de trépied de voyage. Parfait pour les trekkings et autres randonnées 😉 Le modèle T-1004XL que je vous présente est l’entrée de gamme de cette série. Même s’il est fabriqué en aluminium, il reste très solide malgré son poids ridicule qui avoisine les 1,23kg sur la balance. D’une remarquable stabilité de part sa charge admissible de 12kg, ce trépied est paré à soutenir votre matériel photo en toute tranquillité. Sa hauteur minimale de travail est 14cm et peut atteindre 160cm une fois déplié. Le trépied T-1004Xl se transporte très facilement grâce à son encombrement réduit une fois replié. Plus de caractéristiques en cliquant ici ou sur l’image de ce trépied de voyage.

J’espère que ce long article vous aidera à choisir votre trépied et votre rotule afin que vous puissiez réaliser les images dont vous rêvez 😉

N’hésitez pas me laisser un commentaire et à partager cet article sur les réseaux sociaux !

Quel trépied photo choisir pour votre appareil photo numérique
4.3 (85%) 4 votes

Vous aimerez peut être lire

11
Poster un Commentaire

avatar
6 Commentaires
5 Réponses aux commentaires
1 Followers
 
Most reacted comment
Discussion la plus commentée
8 Auteurs de commentaires
SebWilliam Warin-DhavernastrabucCar Ine LeblancSeb Derniers commentateurs
Cécile Bouchenot
Cécile Bouchenot

Bonjour

Je cherche un trepied photo et j’hésite entre plusieurs modèles :
Sirui t 1004x ou 2004 x ? Ou alors les mêmes en série XL ?
C’est un trepied pour faire principalement des photos de paysages et de la macro.
J’ai un canon 600D ac un 10 20 et 17 55mm.
Je voudrai pouvoir le transporter en randonné, est ce que la série XL ne serai telle aps trop grande ,

Merci de votre reponse 🙂

Apprendre la photographie
Apprendre la photographie

Bonsoir, pas de soucis avec ces modèles pour le poids de votre matériel et pour faire des photos de paysages et même pour la macro grâce à la colonne courte qui est fournie normalement ( à vérifier), sinon voir dans la gamme N. En ce qui concerne le modèle TXL en randonnée/trekking, pas de soucis aussi, il est très léger et même s’il est grand, il est compact une fois replié et ne prend pas trop de place, donc pas de problèmes. Pour ça, je vous conseille d’aller voir directement sur le site de Sirui qui fournit les dimensions exactes… Lire la suite »

Auria Vimpere
Auria Vimpere

bonjour j’ai besoin d’un conseil s’il vous plais pour la fête des père j’aimerai lui offrir un trépied pour allé avec sont nikon D3s mais je suis complètement perdu je ne sais pas se qui irai avec c’est surtout pour faire de la photo animalier…si vous pouvez me conseiller merci =)

Apprendre la photographie
Apprendre la photographie

Bonjour, savez-vous quelle objectif il utilise lorsqu’il pratique la photo animalière ? car déjà que son boitier est assez lourd, il faut un trépied costaud tout restant assez léger pour supporter l’ensemble. Ensuite il faudra une rotule pendulaire qui vient se fixer au trépied, et qui est idéale pour la photo animalière.

Amandine
Amandine

Merci pour toutes ces infos, cela va m’aider dans mon choix. La dernière nuit des étoiles m’a rappelé l’importance du pied 😉
Merci à vous,
Amandine

Car Ine Leblanc
Car Ine Leblanc

Bonjour
Je souhaite faire l’acquisition d’un trépieds pour un canon EOS 200D.
Nous souhaitons faire des photos et vidéos d’enfants qui jouent et biensûre, des gros plans, des portraits et des photos de paysage et panoramas.
Que me conseillez vous de prendre comme trépieds? J’aime les choses compactes, légères, de qualité et surtout ‘gain de temps’.
Merci par avance de votre retour.cdt
Carine

trabuc
trabuc

bonjour
j’ai un pied photographique qui tourne en saccade a faible vitesse quel lubrifiant peut on utiliser pour des rotules plastique plastique ?
merci

William Warin-Dhavernas
William Warin-Dhavernas

Hello. Je tombe sur votre article plutôt bon. Rien à redire quant à son contenu. Je me permets d’apporter quelques précisions. Concernant les clapets, les modèles d’entrée de gamme, s’ils ne cassent pas (ça ne m’est personnellement jamais arrivé), auraient tendance à perdre de l’efficacité avec le temps. Raison pour laquelle les modèles de qualité disposent d’un réglage. Par ailleurs, si un doigt traîne sous un clapet quand on le referme par grand froid, ça peut être assez douloureux (ça m’est personnellement arrivé un certain nombre de fois). Par ailleurs, dans certaines situation où la discrétion, voire le silence est… Lire la suite »